• Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013)

    En traversée...

    Massif du Mercantour Argentera

    - Acte 1 -

    "Sur les chemins du Roi..."

     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) Musique de Ólafur Arnalds


    Cette année 2013 restera une année «exceptionnelle» en terme d'enneigement. Certains secteurs étaient pourvus de beaucoup de neige comme par exemple le Passo di Brocan ou encore le Passo Pagari. Une hiver froid et neigeux, un printemps pluvieux, un été tardif … tous ces facteurs n'ont pas permis à la neige de fondre de façon significative ; l'itinéraire initialement prévu sera modifié au fil de notre progression.

    Ils existent une multitude de chemins ; une multitude d'itinéraires... Voici l'itinéraire que nous avons parcouru durant cet été 2013.


     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)  Plan de Valasco                                                     Le refuge Valasco 

    Haute Tinée : les chemins de l'Energie & Mont Ténibre (2012) J1 : première contrainte : le temps, et la météo. Un faux départ nous contraindra à partir plus tard que prévu, comme le « secteur » n'est pas dépourvu d'itinéraires, nous avons donc opté pour une journée plutôt « light » en terme de dénivelé et de temps. Nous aurions du partir depuis la France, secteur Boréon, au final nous sommes partis de Termi di Valdieri, en Italie, pour rejoindre notre premier refuge, celui de E.Questa. Au final, nous ferons un premier « saut » jusque 2000 m d'altitude pour redescendre (au pas de charge),  l'orage se faisant de plus en plus menaçant. Cela ne nous aura pas trop « retardé » sur notre itinéraire, car nous devions initialement passer deux jours à E.Questa. Nous sommes redescendu vers le très beau refuge de Valasco. L'ancienne maison de chasse du Roi Victor Emmanuel II, reconvertit depuis en refuge. Confortable, accueillant, et une bonne table !

    Bilan de cette première étape « avortée » : 785 m de d+ (tout de même !), un chamois, des pavés... un décors superbe... un belle orage de grêle suivi de trombes d'eau. Une bonne mise en jambe en somme  !


     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013)Au milieu du XIXème siècle, cette vaste région montagneuse appartenait au "Royaume de Piémont-Sardaigne". Le souverain régnant, Vittorio-Emmanuel II, appelé également "le Roi Chasseur", fut le premier à se préoccuper de la sauvegarde de ces territoires pour des raisons cynégétiques. S'apercevant que les effectifs de chamois ne cessaient de décroître et que le bouquetin avait été éliminé, le Roi décida de créer le 26 décembre 1859 une "Réserve Royale de Chasse" sur les massifs du Mercantour et de l'Argentera.


     Haute Tinée : les chemins de l'Energie & Mont Ténibre (2012) J2 : Du Refuge del Valasco 1763 m au refuge E.Questa par les lacs de Valscura 2274 m et Claus 2344 m 735 m d+. Sur les « Chemins du Roi »...  Pas de difficulté particulière pour cette première « vraie » étape. Le chemin est particulièrement beau, tout comme les paysages alentours. La météo est au rendez-vous, aujourd'hui, le soleil (enfin ce matin) se montre généreux. Nous quittons le refuge Valasco pour monter à travers la grande plaine des pâturages du Valasco pour emprunter un chemin pavé (pas très confortable pour marcher...) qui grimpe tout doucement (mais surement) vers les Lacs et le refuge E.Questa. Par endroit le chemin (on ne peut pas parler de sentier, car c'est un véritable « chemin» que l'on suit), le chemin donc, s'est effondré, il faut donc faire attention, les pentes sont raides ; hors mis deux tout petits passages aucune difficulté particulière ; ça « roule » plutôt bien !

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

      Les chemins du Roi et de Mussolini / Lago del Claus / Le Lago delle Portette 2361 m

    Bilan de cette première journée : un beau soleil, de beaux lacs, des pavés... un beau panorama 

      Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

     Refuge E.Questa


    Haute Tinée : les chemins de l'Energie & Mont Ténibre (2012) J3 (& 4) : ; du Refuge E.Questa au Refuge Remondino par le Val Morta et Col de Valasco 2429 m... avec un petit détour par le joli et curieux bivouac Guiglia. 1140 m d+ / 995 m d- 

     Partis tôt pour profiter un « max » de la journée... Nous quittons E.Questa pour le refuge Remondino. Une question demeure toutefois, le Passo di Brocan, comment est il ? Nous savons que là neige est au rendez-vous dans ce secteur. Le Passo culmine à plus de 2800 m... Pour l'heure nous poursuivons notre route toujours un confortable chemin... qui serpente à travers la montagne ; ici nul vestige du passé hors mis ce large chemin et un poteau qui devait servir à l'époque pour l'électricité... Un névé, puis deux nous voilà arrivée au Col de Valasco... la vue porte loin, face à nous la Serra del Argentera , et la France juste là de l'autre côté des cimes bien enneigés pour la saison. De là nous pouvons voir le Passo, le Brocan... Carte en main nous essayons d'identifier le paysage qui s'offre à nous (il faut dire que le temps est plutôt beau et ensoleillé)... Nos gesticulations attirent l'attention de deux personnes, deux gardes du parc, nous croyant perdus... Non, nous essayons juste d'identifier les sommets qui nous font face. La conversation s'engage, après quelques échanges, nos soupçons sur le Passo di Brocan, se confirme : beaucoup de neige, crampons et piolet son nécessaire. Merci aux gardes pour leurs conseils, leurs gentillesses...

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

     Col de Valasco (2429 m)

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

     Laghi di Fremamorta - ici, le lac médian 2380m / Bivouac Guiglia, en toile de fonds la "Serra del Argentera"

    Nous poursuivons tranquillement vers le bivouac Guiglia, et les lacs Fremamorta, puis c'est une longue (très longue) descente qui nous entamons vers le joli refuge Regina Elena (1834 m). Nous passons du « tout minéral » au « tout végétal », la transition se fait tout en douceur : tout simplement superbe  ! Pour accéder au refuge Remondino, il va falloir fournir un « gros » effort , car il va falloir remonter à travers le vallon Assedras, avec la chaleur qu'il fait c'est « coton » !  Une longue montée sous une chaleur harassante...  Le nez collé vers mes pieds, j'ai la nette impression d'être observée... je lève la tête et je tombe nez à nez avec un bouquetin, un gros et beau mal... qui stationne en plein milieu du sentier. Qui de lui ou de moi va céder la priorité  ??? Je suis contrainte de faire un large détour, après tout il est « chez lui » ! Que c'est long .. j'aperçois le refuge, enfin ! J'affiche un large sourire, celui-ci retombe bien vite. En effet le refuge est encore loin... je "pestouille" : je suis hors service et hors d'haleine  ! Après un certain temps et un temps certain me voici enfin ARRIVÉE ! 

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013) Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

    Refuge Rémondino

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

       Vers le Passo di Brocan, la Nasta, Il Baus...

    Nous passerons deux jours au Refuge de Remondino, l'idée première étant de monter au Lac di Nasta... Nous ne monterons pas très haut, la neige en trop grande quantité, un couloir relativement raide. Bref, nous ne passerons pas par là, c'est sûr. Nous prendrons une autre option, un autre chemin.
    Nous redescendrons à Termi pour récupérer l'autre vallée, celle qui se trouve juste derrière ; le Vallone di Lourousa et le Refuge Morelli-Buzzi 2351 m.


    Haute Tinée : les chemins de l'Energie & Mont Ténibre (2012) J5 : après avoir redescendu le beau vallon Assedras à pied, nous rejoignons Termi di Valdieri en voiture. (Un jeune couple nous ont déposé) nous poursuivrons notre tour à pied donc. (Merci à eux, cela nous a éviter deux bonnes heures de marche !).

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

     Vallone di Louroussa en toile de fonds la Corno Stella 

    Tout commence par un petit pont de bois bien fatigué qu'il nous faut passer pour ensuite cheminer à travers bois par un beau sentier muletier qui monte régulièrement. Nous devons rejoindre le refuge situé à plus de 2300 m, il nous faut faire en gros un peu plus de 900 m de dénivelé. Une paille... Le Vallone di Louroussa offre un beau panorama sur la Corno Stella , paroi verticale de 600 m de haut ! La forêt cède la place à une belle et grande étendue herbeuse, nous sommes dans le secteur du Gias de Truc, ici le très beau « petit lac » Lagarot, et ses eaux claires (et froide) se prêtent volontiers à la sieste ou à une longue très longue pause... Nous poursuivons (la pause se sera pour plus tard !) notre chemin, chemin qui se fait sentier, parfois pavé, parfois herbeux, parfois caillouteux... Il serpente ainsi jusqu'au col Del Chiapous... Mais ça c'est pour demain  ! Quelques chamois font leur apparition sur le sentier, un peu farouche... et plus haut aux abords du refuge, un groupe de bouquetins prend le soleil... Nous voilà arrivée au terme de notre journée...

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

     Refuge Morelli-Buzzi


    Haute Tinée : les chemins de l'Energie & Mont Ténibre (2012) J6 : du refuge Morelli-Buzzi au refuge Soria-Ellena, en passant par le col Del Chiapous 2526 m, le Lago Brocan, le Colle di Fenestrelle 2463 m ne pas confondre avec le col de la Fenestre). Nous voilà partis par une belle journée ensoleillée ... le vent nous accueillera arrivée au Col   D'ici la vue porte loin : nous pouvons découvrir le lac artificiel Del Chiotas en contrebas, un petit point « rouge » le refuge Genova, et en relevant le nez nous pouvons voir toute une chaîne de sommets : Testa della Rovina, Càire dell'Agnel... et devinez juste derrière, la France !

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

            Colle del Chiapous  2526 m  

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

    Nous poursuivons notre longue descente par le vallone del Chiapous, pour atteindre le grand barrage du même nom. Une fois celui-ci franchi nous décidons de faire un petit détour par le refuge Genova et le Lago Brocan... Ici il y a foule, (le refuge Genova ainsi que le lac Brocan sont très facile d'accès), cela nous change avec les journées précédentes... Une petite pause  Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013), et il faut déjà songer à poursuivre nous avons encore de la « route » à faire... passer le Colle di Fenestrelle en passant par le vallon du même nom (c'est pas très compliqué... en fait, celui ci prend fin non pas arrivée au col mais bien après, au Gias Alvé Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) Le Colle di Fenestrelle... c'est à la foi un panorama sur le Gelas et sur l'Argentera, tout simplement superbe !

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

     Refuge Genova / Lago Brocan / Colle di Fenestrelle 2463 m

    Notre refuge, est encore loin, dans le paysage, on aperçois un petit point blanc... baigné par le soleil. Le vent souffle très fort, nous avons même du mal à tenir debout... (étrange) Le ciel est bleu, pas un nuages à l'horizon (encore plus curieux)... Une fois le col franchi nous sommes accueillies par des bouquetins (en fait, ici dans le Parco Alpi Marittimi, il y a à peu près partout, on ne peu pas les louper...!).

      Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

     Colle di Fenestrelle / Lagarot di Fenestrelle en toile de fonds Le Gelas / Piano del Praiet 

    Ils prennent la pause assez facilement... Ils vous mangeraient presque dans la main ! Une petite sieste, et quelques photos plus tard, nous entamons notre descente vers le refuge Soria-Ellena. Le vent souffle de plus en plus, il fait même froid. Gias Alvé (1840 m), Piano del Praiet, et le refuge Soria-Ellena 1840 m. Nous rentrons nous mettre à l'abri...

    Le refuge est très grand, c'est une belle bâtisse, niché au fond du vallone Del Gesso della Barra. 

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013) 

    Refuge Soria-Ellena / Le Gelas

      Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

     Le vent souffle si fort, que les volets métalliques du refuge claquent ; on a juste l'impression que tout va s'envoler ! Il fait toujours aussi froid dehors, le ciel est pourtant claire... Le temps va changer brutalement durant la nuit, le ciel deviendra laiteux, le vent prendra encore un peu plus de vigueur, la pluie finira par tomber en trombe... En bivouac, la tente n'aurait certainement pas résister ! Après la pluie, la grêle... Ça souffle, ça claque... l'eau passe même sous les portes de secours, le parquet prend l'eau... Bref, dehors c'est la tempête pour ne pas dire la "cata" ! Notre itinéraire va devoir être modifier... Les éléments se déchaînent ainsi durant toute la nuit et ce jusque 10 h du matin,  une éclaircie se laisse entrevoir... Le vent est toujours là, le froid aussi. Nous attendons une accalmie et essayons de mettre une stratégie en place pour la suite Il sera difficile pour ne pas dire impossible de franchir la frontière, le refuge ou devions dormir répond aux abonnés absents... Nous apercevons un groupe qui est passé par le col de Fenestre... Le vent les a bousculé, le froid les a transi ! Après réflexion, nous avions pris la bonne option, celle de rester au refuge. Le vent cessera de souffler dans le milieu de l'après-midi...

     Notre tour prendra fin ICI au Refuge Soria-Ellena...

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

         Vers San Giacomo puis Entracque - Vallone Del Gesso della Barra

    Demain nous redescendrons dans la vallée, à Entraque pour récupérer un bus (deux) qui nous ramènera vers notre point de départ : Termi. Il nous faudra près de 4 h  pour atteindre la ville. Le stop n'ayant pas fonctionné  

    [De retour en France, nous apprendrons qu'il y a eu une "tempête" dans le secteur de Nice (29 juillet 2013)  nous constaterons les dégâts causés par celle-ci en remontant la très jolie route qui mène à Gordolasque.]


     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) L’entrée de l’Italie dans la Triple Alliance (avec l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie) en 1882 fut à l’origine d’un premier renforcement militaire de la frontière. La revendication affichée en 1928 par Mussolini de récupérer le Comté de Nice fit que c’est sur cette frontière sud-est que furent réalisés les premiers ouvrages de la ligne Maginot. Lorsque Mussolini déclara la guerre à la France en juin 1940, le chamois, protégé pendant plus de 80 ans, abondait sur ces massifs. L’offensive italienne de juin 1940 fut repoussée par l’Armée des Alpes (Authion, Saorge, Fontan), et ce fut d’ailleurs un des rares succès militaires français avant l’armistice de 1940. En avril 1945, le Mercantour et notamment l’Authion, fut le théâtre de violents affrontements dont les stigmates sont encore visibles sur certains forts.

    A la fin des hostilités, la population de chamois du massif était réduite à environ 300 individus et les bouquetins à moins de 50 suite à de massives destructions de la part des militaires et des populations locales.

    Le 10 février 1947 fut signé le traité de paix entre les Alliés et l’Italie. Le versant méditerranéen du massif de l’Argentera-Mercantour (communes de Tende et la Brigue et territoires cités plus haut) fut restitué à l’État français.
    La situation du gibier s’aggrava puisque ce territoire fut laissé de 1945 à 1953 sans aucune surveillance et de nombreux animaux furent éliminés par le braconnage.


      Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013)

     Extrait de carte tirée du site des Parc Nationaux de France  

     «Le Parc Naturel des Alpes Marittime est l'une des plus grandes aires protégées en Italie. Plusieurs sommets de plus de 3.000 mètres, des lacs, des prairies, de petits glaciers, la faune abondante et des espèces de plantes alpines sont un patrimoine environnemental unique. Jumelée depuis 1987 avec le Parc national du Mercantour français, protège une zone, à cheval sur les Alpes, dont 100.000 hectares en 1993, a obtenu le Diplôme européen pour l'environnement »...


     Pour "dessiner" cet itinéraire, nous nous sommes simplement inspiré de la carte. Avant de partir, nous nous sommes renseignés auprès des refuges italiens pour le Passo di Brocan, le Passo Pagari, l'état des sentiers, le balisage et les conditions d'enneigement sur le terrain. Nous sommes partis équipé d'un paire de BOBCAT (Crampon d'appoint dotés de 6 pointes,  Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) Attention ces crampons ne sont pas conçu pour l'alpinisme ni même pour la rando glaciaire (ils permettent de traverser des névés, des pentes herbeuses ...) et d'un piolet ultra léger (Kong)
     
     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) Tout comme pour le tracé : "Haute Tinée : Des chemins de l'Energie au Mont Ténibre 3031 m". Certaines étapes correspondent à la H.R.A, la Haute Route Alpine. Décrit dans le topo-guide des Editions du Mont Rouch : Tran'Alpes. J'ai découvert ce topo par hasard, en 2014, lors d'une halte au refuge GTA de Larche. 


     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) Côté difficulté technique
    • Difficulté selon l'échelle du CAS : T2 : Randonnée en montagne : Sentier avec tracé ininterrompu. Terrain parfois raide, risques de chute pas exclus. Exigences : Avoir le pied assez sûr. Chaussures de trekking recommandées. Capacités élémentaires d'orientation. T3 : Randonnée en montagne exigeante (cf. référence du CAS) Sentier pas forcément visible partout. Les passages exposés peuvent être équipés de cordes ou de chaînes. Éventuellement appui des mains nécessaire pour l'équilibre. Quelques passages exposés avec risques de chute, pierriers, pentes mêlées de rochers sans trace, névés faciles . Exigences : Avoir le pied très sûr. Bonnes chaussures de trekking. Capacités d'orientation dans la moyenne. Expérience élémentaire de la montagne souhaitable.

     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013)Côté équipement

    Tout l'équipement nécessaire à l'itinérance en refuge.

     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) Carte

    Topo-carte au 1 / 25000ème des Éditions Blu : Parco Naturale delle Alpi Marittime (Palanfré (Vernante), Valdieri, Entracque, Massicci Argentera, Matto, Clappier-Maledi-Gelàs. D'un côté nous retrouvons tous les renseignements concernant les refuges et autres hébergements mais aussi le descriptif des itinéraires. Son prix : 7 €  

    Parco Alpi Marittime... sur les Chemins du Roi

    Carte : ASF n°5, Mercantour/Argentera ou encore la carte des Editions IGC, n°113 / PARCO NATURALE ALPI MARITTIME Entracque - Valdieri - Mercantour - Gelas ; que l'on peut se procurer, ICI : http://www.unmonde-montagnes.com/

      Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) Sites Internet

     

     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) Hébergements - Refuges 

    • Refuge Valasco, Maison royale de chasse, (1764 m) ♥♥
    • Refuge Emilio Questa (2388 m), "situé sur le rivage nord du Lac des Portette..." ♥♥
    • Refuge Remondino (2450 m) - Vallée Gesso, Vallon d’Assedras.♥♥♥
    • Refuge Soria-Ellena (1840 m), situé au Plan del Praiet San Giacomo Di Entraque, dans le valle Gesso, au Nord du parc. ♥♥

     Document du  Parc Naturel des Alpes Marittime


     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) Topo carte (extraits)

    Extrait de la carte : 1 / 25 000ème des Editions Blu. [Parco Naturale delle Alpi Marittime (Palanfré (Vernante), Valdieri, Entracque, Massicci Argentera, Matto, Clappier-Maledi-Gelàs]

      Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes

      Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes

      Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes

      Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes

      


    Parco Naturale delle Alpi Marittime : Valle Gesso et Mercantour

    - Acte 2 -

    Refuge de Nice - Refuge Pagari Et Cima Pagari (le petit Extra clown) !  

      Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

    Le Mont Clapier


    Un petit extra pour conclure ce périple "transalpin" ou presque. La météo étant venu perturber notre itinéraire, raccourcissant un peu notre périple... Direction la vallée de la Gordolasque (très abîmée par la tempête), son refuge, celui de Nice (ou Victor de Cessole) - tout beau, tout neuf - ; pour ensuite poursuivre vers l'Italie voisine et le Refuge Pagari. Itinéraire sauvage... très sauvage et toujours aussi magnifique ! 


     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) J1 :  Pont du Countet (1690 m) - Refuge de Nice. 550 m 2 h 30 (petite mise en jambes idéale wink2 ) "La Gordolasque prend sa source au pied des grands "3 000" du Mercantour (Gélas, Malédie, Clapier) et sépare dans une austère et majestueuse ambiance de haute montagne le vallon de Fenestre et celui des Merveilles. Situé à 2 232 m, le refuge de Nice a été le premier des hébergements d'altitude bâti au début du XXe à l'initiative du chevalier Victor de Cessole, président de la section CAF des Alpes-Maritimes, pour faciliter l'accès des sommets qui dominent la vallée..." (extrait de "Randoxygène" CG des Alpes Maritimes)

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

    Pointes de l'Estrech et le Mont Neiglier

    Chamois dans le secteur dit du "Mur des Italiens" / Cascade de l'Estrech / / Le lac de Fous, et le refuge de Nice

    Le décors est planté... c'est donc là que nous allons passer une nuit. Une étape plutôt courte, mais ponctuée de quelques curiosités au passage, on aura pu admirer la cascade de l'Estrech, le Mur des Italiens, les Pointes de l'Estrech et le Mont Neiglier.... Nous aurons le loisir d'observer et d'admirer les chamois (en grand nombre) ainsi que des bouquetins jouant les équilibristes sur le barrage du lac de la Fous 

    sleep


     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) J2 :  Refuge de Nice - Pas de Pagari 2798 m - Refuge de Pagari

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

    Les lacs du Mt Clapier, on devine le Pas de Pagari / Les lacs du Mont Clapier / Le Pas de Pagari 

    Nous aurions bien aimer faire le Mont Clapier, mais la neige était bien trop présente à notre goût... Nous optons pour le Pas de Pagari encore sous la neige... Direction donc les lacs du Mont Clapier à travers une sente dans le joli vallon gazonné de Pagari. Nous nous élevons doucement mais surement... Il fait grand beau, le soleil chauffe déjà. Les lacs sont vites atteins, la neige est là, aussi, elle vient "lécher" les bords du lac. Superbe. Les montagnes qui nous font face, Cime Pierabro, Mont Clapier..., sont couvert d'un beau manteau neigeux... Nous traversons le lac, et suivons les cairns... Un peu, puis deux, puis trois, et nous voilà, au bord non pas d'un "désert de Garrigue" (comme dirait Mr Pagnol), mais au bord d'une "langue de neige", les pieds dans celle-ci. Les cairns ont disparu sous celle-ci. Un coup d’œil à droite, puis à gauche, puis en face... Vue ! nous cheminons ainsi à travers le pierrier (parfois instable), un dernier névé (chute vivement déconseillé no) ; le pas est à porté de vue et de semelle... Nous y sommes ! Tout simplement superbe. Nous nous posons là, un long moment. Tout est silence. Il y a pas mal de neige côté italien... pour rejoindre le refuge nous chausserons nos petits crampons... Deux personnes attirent notre attention, ils évoluent en face sur la Cima Pagari. Un "dôme" constitué essentiellement de cailloux... Cela m’inspire un court instant.  Après, notre longue pause, nous poursuivons vers "Pagari". (Nous connaissons un peu le secteur, pour l'avoir déjà parcouru en 2007. 6 ans ont passé, à l'époque, il n'y avait pas de neige, tout était totalement sec !). Nous évoluerons dans une jolie trace. Depuis les lacs du Mont Clapier nous évoluons dans dans chaos de blocs parfois instables, l'appui des mains est parfois nécessaire, une bonne connaissance en orientation est conseillée. C'est très alpin et sauvage comme traversée, tout ce que j'aime...

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

            Vers le Refuge Pagari...         Le Pas de Pagari côté italien !

    Refuge Pagari... un beau refuge, un accueil plus que parfait, un cadre magnifique... des bouquetins. Magique ! cool...

    sleep

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

    Refuge Marchesini - Federici Pagari  2627 mètres.

      En toile de fonds le Mont Viso dans la brume (derrière la petite pyramide... yes)


     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) J3 :  Refuge de Pagari - Pas de Pagari 2798 m (le petit extra.. il n'était pas prévu au programme. Dif. : Facile.) - Lacs du Mont Clapier - Vallon du Mont Clapier - Vallon de la Fous - Lac Niré (hors-d’œuvre) - Refuge de Nice - Pont du Countet

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

     Refuge Marchesini  / Pas de Pagari / La Cima Pagari (2909 m)

    Nous quittons "Pagari"... aucun objectif particulier, si ce n'est le retour à la voiture. L'itinéraire évoluera au gré de nos envies. En guise de petit déjeuner... un petit extra la Cima Pagari et ses 2909 m au départ du Pas du même nom, ou nous laissons nos sacs, histoire de parcourir la centaine de mètre de montée délestées du poids de nos sac... ^^ La Cime Pagari, offre une très belle vue, tant côté français que côté italien. De là haut, on peut admirer les lacs Niré, Agnel, le Mont Clapier, la Malédie - toute proche -, le refuge Pagari et celui de Nice... Bref, un beau belvédère ! [Ce qui donne des idées à mon acolyte... yes ].

    Au lien de descendre directement vers le Refuge de Nice et de prendre la tangente vers la civilisation nous opterons pour un tout autre parcours... Arrivée au lac du Mont Clapier, nous prenons à main gauche, et suivons à flanc pour ne pas trop perdre d'altitude. On joue avec le relief. Notre objectif le Lac Niré... Au passage nous débusquerons une harde de chamois qui se prélassaient au soleil.  Nous débouchons ainsi sur le Vallon de la Fous (itinéraire totalement hors sentier, et sens sentier !) Nous sommes cependant obligé de "piquer" vers le Refuge de Nice, le terrain ne permettant pas de poursuivre comme nous l'aurions souhaité directement vers le lac Niré. Nous retrouvons donc, le GR 52 et poursuivons jusqu'à celui-ci... Chamois à droite, chamois à gauche, bref du Chamois à peu près partout biggrin ! 

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes (2013)

    Le refuge de Nice et la lac de la Fous, vue depuis le vallon de la Fous / Le lac Niré (2353 m)

        Fin de notre périple... intello


     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) Côté difficulté technique

    • Difficulté selon l'échelle du CAS : T2 : Randonnée en montagne : Sentier avec tracé ininterrompu. Terrain parfois raide, risques de chute pas exclus. Exigences : Avoir le pied assez sûr. Chaussures de trekking recommandées. Capacités élémentaires d'orientation. T3 : Randonnée en montagne exigeante (cf. référence du CAS) Sentier pas forcément visible partout. Les passages exposés peuvent être équipés de cordes ou de chaînes. Éventuellement appui des mains nécessaire pour l'équilibre. Quelques passages exposés avec risques de chute, pierriers, pentes mêlées de rochers sans trace, névés faciles . Exigences : Avoir le pied très sûr. Bonnes chaussures de trekking. Capacités d'orientation dans la moyenne. Expérience élémentaire de la montagne souhaitable.
    •  Cotation globale : Effort 4/Technique 4/Risque 4  (cf. guide de cotation de la FFRP)

     Le tour du Bric Bouchet (Queyras)

     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013)Côté équipement

    Tout l'équipement nécessaire à l'itinérance en refuge.

     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) Cartes

    • Carte IGN TOP 25 n° 3741 OT Vallée de la Vésubie/Mercantour et la « topo-carte » au 1 / 25 000ème des Éditions Blu : Parco Naturale delle Alpi Marittime (Palanfré (Vernante), Valdieri, Entracque, Massicci Argentera, Matto, Clappier-Maledi-Gelàs. 

     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013) Hébergements

     


     Parco Naturale delle Alpi Marittime (2013)Topo carte (extraits)

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes

    Pont du Countet (1690 m) - Refuge de Nice & Refuge de Nice - Pont du Countet

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes

    Refuge de Nice - Pas de Pagari - Refuge Pagari & inversement glasses

     Parco Naturale delle Alpi Marittime, en deux actes

    Carte : 1 / 25 000ème des Editions Blu.
    [Parco Naturale delle Alpi Marittime (Palanfré (Vernante), Valdieri,
    Entracque, Massicci Argentera, Matto, Clappier-Maledi-Gelàs]


     





    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :