• Au fils du Verdon …

    Au fils du Verdon …

     Plein-Voir 1259 m - Le sentier de l'Imbut - Le Sentier Blanc-Martel

    Le Grand Margès 1576 m - Sentier du Bastidon - Mont Chiran 1905 m

     etc... etc...

    Au fils du Verdon …


    Mont Chiran 1905 m

     

    et son observatoire...

     

    De là haut tout est beau ! Une belle balade, là aussi. Pas trop difficile, et pas trop longue seulement 11 petits kilomètres, pour à peine 650 m de dénivelé. Le départ, lui, se fait depuis les Chauvets et par le Portail de Blieux. On peut aussi partir de Blieux, c'est cette option que j'ai choisi lorsque j'ai opté pour l’ascension du "Chiran" en hivernal, et en raquette... hélas la neige n'était pas totalement au rendez-vous. Nous avons dû chausser, de mémoire, aux alentours des 1600 m. Mais que ce soit à la belle saison ou en hiver... c'est une belle balade !


    Le  Sentier du Bastidon...

    en boucle depuis La Palud sur Verdon

     

    Au fils du Verdon …

     

    Ce beau sentier donne à voir et à revoir... Une belle boucle au départ de la Palud-sur-Verdon, un des plus beau paraît-il ! Par un petit matin de mai, je quitte la "Palud", et emprunte le GR4, le sentier s'élève tout doucement mais sûrement pour traverser la magnifique forêt de Bardin où les Hêtres majestueux me font faire quelques contorsions, les Pins ne sont pas en reste... Le chemin file à travers bois : Adrech de Bardin 1352 m - Plateau de Bardin, puis au détour d'un lacet c'est le Ravin du Brusc, qui "plonge" en direction des gorges... Je délaisse un temps le GR4 pour un beau sentier qui arbore une belle marque jaune. Un "poil" raide cependant, il requiert toute mon attention. Après cette belle mais courte descente - la prudence est de mise car ici il faut poursuivre un court instant sur la route - ; un petit détour s'impose pour aller mirer les belles Gorges du Verdon depuis le Belvédère de Maireste 800 m. Après ce petit intermède, je poursuis ma "route" sur le sentier du Bastidon ; un sentier de toute beauté qui sent bon la garrigue ; qui surplombe le Verdon, et qui par endroit est "doté" de quelques passages câblés... grâce à une végétation généreuse, le vide bien que présent, se fait oublier. Le sentier file à flanc - ou presque -, il se contorsionne, descend, monte... C'est vrai que c'est beau... Le Ravin de Mainmorte, "Le Bastidon" touche à sa fin. Je récupère le GR 4, et poursuit, un petit moment sur la D23 - jusqu'à mon point de départ du matin : La Palud... Bilan de cette belle escapade : superbe mais sportive tout de même ! Il faut compter une bonne journée, environ 7 h, pour près de 1000 m de dénivelé, et environ 15 km...

     

    Le GR4 relie la Provence à l’Atlantique. Il part de Royan en Charente-Maritime pour se terminer à Grasse dans les Alpes-Maritimes, soit un total de près de 1470 km ! ... Il traverse 13 départements : la Charente-Maritime, la Charente, la Dordogne, la Haute-Vienne, la Creuse, le Puy-de-Dôme, le Cantal, la Lozère, l'Ardèche, le Gard, le Vaucluse, les Alpes-de-Haute-Provence et les Alpes-Maritimes.


     

    Les crêtes de l’Issioule - par le Col du Plein-Voir - et le sommet du Plein-Voir 1259 m

     

    Grand beau car grand vent… Après une belle « suée » pour atteindre le Col du Plein-Voir [avec au passage sur le sentier quelques courts tronçons à flanc de falaise et au bord du vide procurant de belles sensations, mais aussi de très beaux points de vue] avec cerise sur le gâteau, sur les crêtes quelques vautours et autres martinets jouant judicieusement, et avec « audace » avec les courants, nous offrant un magnifique balais aérien. Le vide tout proche, est perceptible, et procure de belles « émotions »... Le retour se fera quant à lui par le Col de l’Âne - 1094 m - la descente offre là aussi à voir, la prudence est de mise car elle est assez raide ; quelques petits cailloux roulent assez aisément sous la godasse (même si celles-ci sont en Vibram ® !!). Une belle, très belle balade, inspirée tout simplement par la carte.


      Le Sentier Blanc-Martel

     

    2002 - 2006

     

     

    Au fils du Verdon …Après les « cimes » du Verdon : les Gorges... Tout d'abord le sentier le plus connu, celui de « Blanc-Martel » au départ du Chalet de la Maline juste après La Palud sur Verdon. Du haut, elles semblent « imprenables »... et pourtant il suffit de quelques lacets et de «dégringoler » de 300 m pour rejoindre le niveau du Verdon. Une fois « en bas » on suit les Gorges sur près de 14 km. La balade est un peu longue, mais elle vaut vraiment le détour... Et au détours, de quelques lacets, viennent les « difficultés » : les premiers escaliers ceux de Guègue, puis c'est ceux la Brèche Imbert un escalier métallique qui peut en impressionner quelques uns, prudence le dépassement peut être délicat ! Le sentier se poursuit et suit le Verdon, à droite comme à gauche les falaises de calcaire, de près de 300 m de haut sont impressionnantes... Elles en imposent, des éclats de voix peuvent se faire entendre, car ces grandes parois « abritent » parfois quelques grimpeurs amateurs de grandes voies « à sensations ». On poursuit entre ombre et lumière, tantôt sous couvert de beaux arbres, tantôt au bords de l'eau. Un petit passage technique au niveau Baume aux Chiens demande un peu d'attention, ensuite, et bien ce sont deux tunnels le premier fait 110 m, et le second près de 610 m ! La frontale est la bienvenue, pour savoir où mettre ses pieds, car ici il y a souvent de l'eau ! Au bout du bout... c'est la sortie, la sortie des Gorges, la « fin » du sentier Blanc-Martel... Et hélas, il faut, remonter, un tout petit effort : 150 m de dénivelé positif pour mettre un « point final » à cette très belle balade, et arriver au Point Sublime, où « Dame Navette » attend son flot de marcheurs pour les ramener à leur point de départ le Chalet de la Maline !

    Dans la catégorie "difficultés" : je dirais, plutôt sportif soit difficile T2, pour cette belle traversée il faut compter 7 h, pour 14 km & 600 m de dénivelé positif, avec quelques passages techniques : escaliers, main courante. Le balisage est rouge et blanc... Ici on suit le GR 4

     

     

    Au fils du Verdon …

     

     

     

     Le sentier de l'Imbut

     

     2002 - 2006

     

    Après le Sentier Blanc-Martel, le sentier de l'Imbut. Il s'agit là aussi d'une traversée, plus courte mais plus difficile. Quelques passages demandent beaucoup d'attention, et peut en impressionner quelques uns. La sortie des Gorges par le par le Sentier Vidal, est assez raide, et comporte des portions équipées d'échelles métalliques, de mains courantes. Il faut compter environ 4 h 30, pour 10 bon km & seulement 450 m de dénivelé positif.

     

     

     

     

     

     

    Au fils du Verdon …

     

     

     

     

     

    Le Sentier Blanc-Martel - Le sentier de l'Imbut – Le Grand Margès...

     

    en traversée avec une nuit à la belle étoile ! - 2006 -

     

    Au fils du Verdon …

     

     

    Du Point Sublime à Aiguines en traversée par les Sentier Blanc-Martel -l'Imbut & Le Grand Margès. Une belle itinérance, un beau « trait d'union », au pays du Verdon. Deux jours pour relier le Point Sublime 787 m à Aiguines en empruntant les mythiques Gorges et le Grand Margès 1576 m. L'itinéraire est « simple », il suffit d'emprunter le Sentier Blanc-Martel, depuis le Point Sublime. Ici on commence donc par la fin... Tout d'abord les tunnels, jusqu'à l'intersection qui indique la passerelle de l’Estellier pour rejoindre le Sentier de l'Imbut : corniche du Vieux Cade, le "Styx", puis c'est la grande vire du Maugué – ici le vide est bien présent et peu impressionner, la prudence est de mise – une main courante est là... La sortie se fait par le Sentier Vidal : sa raideur, ses marches, sa main courante, son étroitesse, sont un « défit » surtout quand on a sa maison sur le dos ! C'est technique... et acrobatique ! Quelques efforts, et hop c'est « l'air de bivouac », au sortir du sentier... Quelle belle journée ! Après tous ses efforts, et ses « émotions », une bonne nuit de sommeil méritée !Deuxième journée, après une nuit un peu fraîche, c'est le grand chambardement : le rangement du camp ! Et hop, c'est repartie pour une belle journée de marche toujours sous un beau soleil... C'est avec prudence que l'on traverse la route pour emprunter le chemin qui monte, en face, dans la forêt, et récupérer un peu plus haut le GR 99, et poursuivre ansi jusqu'au Pas de Garimbau 1321 m, puis le Grand Margès et son beau belvédère qui culmine à 1576 m ! La suite, se fait toujours sur le GR 99, jusque Aiguines...

    Cette traversée, inspiré de la carte, n'est pas à mettre entre tous « les godillots ». La première étape est plutôt longue, et assez technique dans la deuxième, en plus des difficultés liées au terrain, il faut tenir compte ici, aussi, du poids du sac. La deuxième journée, est moins technique même si la descente vers Aiguines dans un terrain parfois malcommode requiert un peu d'attention. Cela demande aussi un peu « d'organisation », il faut minimum deux voitures pour réaliser les navettes...

     

    Au fils du Verdon …

     

     

     

    Carte : IGN TOP25 3442 OT Gorges du Verdon

     

     

    Au fils du Verdon … Un très joli résumé en vidéo, de ces deux beaux sentiers, réalisé par Carnet de Rando : Le Grand Canyon, le sentier Martel et de l'Imbut

     

     

     


     

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :